Accueil

Bienvenue !

Ce site a pour vocation de vous présenter des remèdes incontournables en homéopathie, gemmothérapie et d’autres approches thérapeutiques naturelles. Consultez notre FAQ ci-dessous pour en apprendre plus sur l’homéopathie et ses principes. Avant la prise de tout médicament, demandez conseil à votre pharmacien ou médecin. Les informations communiquées sur ce site sont fournies à des fins informatives uniquement et constituent un avis général sur l'utilisation des produits cités. Elles ne peuvent en aucun cas être assimilées à un conseil médical.

 

Les Essentiels

 

Complexes / Composés

 

Les Saisons

 

Compléments alimentaires

 

Gemmothérapie

 
 

FAQ

 

PCKENT : Logiciel d'aide à la décision homéopathique

Fort de ses 25 années de développement, PCKent vous ouvre les portes du travail répertorial : recherchez des symptômes aussi simplement que sur un moteur de recherche. Utilisez ce puissant outil d'analyse pour faire ressortir les remèdes les plus appropriés.

Découvrir

 

L’Homéopathie, une médecine ancestrale

Fondée par le Dr Samuel Hahnemann au XVIIIème siècle, l’Homéopathie est une médecine qui s’intéresse spécifiquement au malade dans sa globalité physique, psychologique et émotionnelle. C’est pourquoi on la définit comme une médecine globale qui repose sur des principes clairs et intelligibles. Ces remèdes sont élaborés à partir de substances naturelles végétales, minérales ou animales, qui sont diluées, dynamisées et imprégnées sur un support neutre (les granules de sucre). Elle permet de soigner un très grand nombre de pathologies. Dès l’apparition des premiers symptômes, qui surviennent rapidement lors de maladies aigües, il est très souvent efficace de commencer par l’Homéopathie.

 

L’Homéopathie pourquoi?

L’Homéopathie s’intéresse à la façon spécifique dont le patient développe sa maladie afin d’identifier un traitement individuel. Si son fondement scientifique est aujourd’hui démontré et reconnu par la communauté scientifique, elle a cependant longtemps souffert d’un manque de reconnaissance et de méconnaissance.

 

Les nombreux avantages de l'Homéopathie

Elle agit très rapidement dans les maladies aigües (rhumes, refroidissement, fièvre, coups…) et de manière progressive et efficace dans les maladies chroniques (allergie, rhumatisme...).

Elle agit de manière douce et durable en mobilisant les forces auto-réparatrices biologiques de l’individu (c’est le principe même de fonctionnement de l’Homéopathie).

Elle est dépourvue d’effets toxiques sur l’organisme.

Enfin, elle est peu coûteuse et remboursée par les assurances maladies.

 

Utiliser l’Homéopathie en automédication, est-ce possible? Comment?

Il est possible d’avoir recours à l’Homéopathie en automédication pour traiter des maux ponctuels, courants, que l’on peut arriver à soigner facilement. Dans les cas aigus, un remède bien choisi va agir rapidement. Ce faisant, si les symptômes perdurent, il est très important de se tourner vers un professionnel de santé, médecin, homéopathe, pharmacien. Dans une pratique « domestique », on utilisera préférentiellement des remèdes de dilution moyenne (9-15ch) en première intention.

 

L’automédication nécessite quelques précautions et le respect de principes de base :

1. Bien observer les symptômes (ex : fièvre, douleur brûlante), leurs modalités (ex : amélioré par le froid ou le chaud, aggravé le soir,…), les circonstances d’apparition (ex : suite à un coup de froid sec ou humide, suite à un stress brutal,…). C’est la condition première pour sélectionner, en première intention, le remède curateur qui correspond le mieux aux symptômes pathologiques qui apparaissent.

2. Lors de la prise du remède, procéder de la manière suivante :

- Secouer énergiquement le tube-granules ou le tube-dose afin de rendre plus efficace l’action du remède.
- Prendre 3 granules plusieurs fois (3-4 fois maximum) dans la journée jusqu’à amélioration des symptômes.
- Dès amélioration, il est absolument nécessaire d’arrêter les prises et de laisser agir le remède sans en reprendre. En cas d’amplification des mêmes symptômes (aggravation), il est de même absolument nécessaire d’arrêter toute prise de remède et d’attendre en observant les symptômes qui doivent s’atténuer. Si aucune amélioration n’est constatée, on peut se laisser 24 à 48 heures pour essayer un autre remède.

3. Si les symptômes persistent, il est très important de se tourner vers un professionnel de santé, un homéopathe ou un pharmacien.

 

Quand stopper l’automédication ?

Rappelons avec force que l’automédication s’applique pour traiter des maux ponctuels, courants, que l’on peut arriver à soigner facilement. Si le ou les remèdes que vous avez pris n’ont pas fonctionné dans un délai de 24 à 48 h, il est absolument essentiel de vous tourner rapidement vers un professionnel de santé, un homéopathe ou un pharmacien. Il est important de l’informer des remèdes utilisés et d’avoir bien relevé les symptômes, les modalités qui améliorent ou aggravent votre état ainsi que les circonstances d’apparition.

 

Pourquoi un remède homéopathique peut-il soigner différentes pathologies ?

Chaque individu développe des symptômes pathologiques qui lui sont propres. Administrer un remède homéopathique, c’est agir sur le « dérèglement » interne d’ensemble qui a pu s’installer à différents endroits du corps, produisant ainsi différents symptômes. Le remède a donc plusieurs champs d’action pathologique possibles. Par exemple, un patient dont les maux se manifestent par des douleurs articulaires qui s’amenuisent au repos (sphère physique), très irritable (sphère psychique émotionnelle) et qui éprouve une grande soif d’eau (sphère alimentaire), se verra prescrire avec succès le remède Bryonia qui agira sur l’ensemble de ces symptômes.

 

Quelles sont les formes de remède les plus courantes ?

Les granules en tube et les globules en dose (une prise), que l’on fait fondre sous la langue, sont la forme dite galénique de loin la plus utilisée, notamment dans les maladies aiguës. Ces granules, en réalité du sucre, sont imprégnés du remède homéopathique. On trouve également les flacons compte-gouttes buvables, que l’on utilisera dans les maladies aiguës quand les patients sont très sensibles et lorsque l’on doit répéter plus fréquemment la prise du remède. Cette forme sera aussi utilisée préférentiellement dans les maladies chroniques où la répétition du remède s’impose.

 

Quelques conseils utiles

Les remèdes doivent être pris à distance des repas, du thé, du café, des infusions de menthe ou bonbons à la menthe, du dentifrice qui ont un effet inhibant à l’action du remède. Il est souhaitable de se constituer une trousse familiale d’une dizaine de remèdes que l’on apprend à bien utiliser. Ils vous seront très utiles pour remédier à la majorité des maux courants auxquels nous devons faire face dans la vie quotidienne.